Qu’est-ce que 100 milliards d’immortels ?

100 milliards d’immortels est une collection de bande dessinées et de nouvelles se déroulant dans un univers futuriste où tous les défunts de l’histoire de l’humanité sont revenus à la vie. Dans ce monde, des enfants continent à naître et à grandir, mais la mort a mystérieusement disparu.

Comment lire 100 milliards d’immortels ?

Deux albums de « 100 milliards d’immortels » sont déjà parus : Radio Zéro et Omnis Obscura. Chaque album est indépendant, et met en scène des personnages distincts. Il n’est donc pas nécessaire de lire l’un avant l’autre.

Omnis Obscura est un récit complet, en noir et blanc, mêlant ambiance pulp et science-fiction horrifique.

Le lecteur y suit l’enquête menée par Holt Latham, un « récupérateur d’auras » engagé par une mystérieuse cliente pour retrouver le fantôme de son époux.

Radio Zéro est une recueil d’histoires courtes mettant en scène divers protagonistes : un tueur en série aux prises avec ses victimes, une armée de mercenaires à la recherche d’une boite mystérieuse, un milliardaire se réincarnant quotidiennement dans un nouveau corps, des boxeurs prisonniers d’un cadre insolite, des personnages historiques se livrant une course effrénée pour la conquête des étoiles…

Le contexte

Il y a plus d’un siècle, tous les morts de l’histoire de l’humanité sont mystérieusement réapparus sur Terre. La période qui a suivi cette « Grande résurrection »  a été le théâtre d’une accélération technologique sans précédent. Il a fallu créer des prothèses cybernétiques pour les cadavres endommagés, voire des enveloppes entièrement artificielles pour les revenants dont les corps avaient été réduits en poussière…

3 catégories d’humains arpentent désormais ce monde : les concrets, les semi-concrets et les abstraits.

Ce développement précipité et anarchique a enfanté une civilisation aussi insolite qu’inquiétante, un monde où Jésus Christ peut désormais croiser Gengis Khan. Un monde où l’on ne meurt plus, et dans lequel les concepts de corps et d’âmes ont sérieusement été redéfinis. Un monde peuplé de 100 milliards d’immortels.

Historique du projet

L’univers de « 100 milliards d’immortels » est né en 2015, sous la forme d’un webcomic, initialement publié sous le pseudonyme de Bryand-Michel Bandit. 22 pages seront mises en ligne et formeront le premier épisode de ce qui deviendra un récit en 4 parties. Ce récit sera publié, sous la forme de fascicules comics, entre août 2016 et avril 2017. Ces quatre numéros seront ensuite rassemblés pour former l’album Omnis Obscura.

Cette première publication a été soutenue par de nombreux artistes invités: mon complice de Métropolis, Dimitris Martinos, a participé à la couleur, la romancière Annabelle Lena a signé une nouvelle en trois parties, Jelena Djordjevic a dessiné un interlude située entre les deux premiers chapitres, Joanna Krótka a conçu un poster musical, Laurent Sieurac, Laurent Lefeuvre, Sebba, et Radja Sauperamaniane ont illustrés les quatrièmes de couverture des fascicules comics.

Un nouvel album de 120 pages est proposé, sous la forme d’un financement participatif, en septembre 2017. Il s’agit de l’anthologie d’histoires courtes Radio Zéro, publiée en mai 2018, en même temps qu’un édition limitée rassemblant Radio Zéro et Omnis Obscura.

En Juin 2019, une histoire courte inédite, Mr. Laz, est mise en ligne. Il s’agit d’une histoire conçue en TurboMédia, et exclusivement disponible au format numérique. Elle est écrite par Alexie Durand (scénariste de la série « Les Métamorphoses 1858 » parue aux éditions Delcourt).

Si vous souhaitez en savoir plus sur les rouages de 100 milliards d’immortels, vous pouvez lire cette interview donnée au site ActuaBD, lors du lancement de Radio Zéro. N’hésitez pas non plus à suivre la page dédiée à la série sur facebook :